Exécutif et Législatif : la cohabitation s’annonce possible

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Les tensions entre Tsimbazaza et Mahazoarivo semblent s’être calmées. D’ailleurs, une rencontre entre le président Hery Rajaonarimampianina et quelques ministres et députés s’est déroulée samedi dernier. La cohabitation prévue par la Haute Cour Constitutionnelle dans sa Décision n°24-HCC/D3 rendue le 12 juin 2015 prévoyait la collaboration des pouvoirs et des institutions gouvernantes.

La nouvelle majorité présidentielle obtenue par le Chef de l’Etat, grâce au mémorandum pour la stabilité, signifie que les membres de l’Assemblée nationale adhèrent au programme du président. La situation actuelle tend à évoluer, une bonne nouvelle pour les partenaires de Madagascar, qui attendaient que règne enfin la stabilité dans le pays avant d’envisager des projets à long terme et des financements divers. C’est le cas de la mission du Fonds monétaire international (FMI), présente sur le territoire pour évaluer les avancées des réformes. Le président a ainsi quitté la Grande Ile, pour assister à la 70è Assemblée générale des Nations Unies, l’esprit serein qu’aucune déstabilisation d’ordre politique ne risque de voir le jour durant son absence.

Pour leur part, les résidents de la Chambre basse vont entamer la session extraordinaire. L’adoption du projet de loi concernant la nouvelle Commission électorale nationale indépendante (CENI) sera l’ordre du jour. La seconde sera l’occasion pour les parlementaires d’étudier la Loi de Finances rectificatives (LFR), longtemps attendue et débattue depuis le début de la crise institutionnelle survenue il y a quelques mois.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »