Madagascar : Fête nationale sur fonds de pétards

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Le Président Hery Rajaonarimampianina invite tous les acteurs politiques malgaches, même l’opposition, à unir leurs forces pour le bien de la nation. La stabilité, le renforcement des efforts déjà entamés pour les plans de redressement économique, social et politique du pays impliquent la coopération des différentes institutions gouvernantes, à savoir l’Exécutif et le Législatif. Le pacte de responsabilité préconisé par la HCC continue de faire grand bruit, aucune disposition n’ayant été prise jusqu’ici, car la célébration de la 55ème fête de l’indépendance de Madagascar bat son plein et le Chef de l’Etat appelle au calme. La population malgache est, malgré tout, sur le qui-vive, une menace terroriste pourrait ruiner la célébration de la fête nationale ce 26 juin.

La sérénité dans laquelle cette célébration devrait avoir lieu risque d’être entachée par des événements majeurs, que l’on pourrait qualifier de terrorisme. La demeure sise à Andoharanofotsy d’un ancien membre du régime de transition dirigé par Andry Rajoelina, en la personne de Alain Ramaroson, a été prise d’assaut par les flammes dans la soirée du vendredi 19 juin. Le feu a pu être maîtrisé, mais la propriété a été réduite en cendres, due à la présence d’explosifs dans l’enceinte même de la maison. Le principal concerné suspecte un incendie criminel. L’hypothèse n’a pas été écartée, considérant que sa personne ne bénéficie guère de soutien dans son propre quartier, d’après les habitants du voisinage. Mais la présence d’explosifs fait douter l’opinion publique sur les réelles intentions de l’un des anciens hommes forts de la Transition.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »